Victimes: 027 607 31 00
Auteur-e-s: 027 322 99 86
Victimes: 027 607 31 00
Auteur-e-s: 027 322 99 86

Interprétariat

Quand parler français est difficile
Pour parler des violences domestique vécues et connaître les démarches possibles, les personnes maîtrisant mal le français peuvent recourir à un-e interprète.

Le premier pas pour sortir d’une situation de violences domestiques est d’en parler. Pour une personne qui ne maîtrise pas le français, il est important de pouvoir recourir à un-e interprète formé-e avec qui elle n’a pas de lien particulier. Il vaut la peine de demander l’assistance d’un-e interprète pour être sûr-e de bien comprendre et de se faire comprendre correctement. 

Témoignage

On a décidé de vivre ensemble et le cauchemar a commencé. Il m’a fait couper les ponts avec tous mes amis, puis après ce fut le tour de ma famille, petit à petit je me suis retrouvée complètement seule. www.violencequefaire.ch