Victimes: 027 607 31 00
Auteur-e-s: 027 322 99 86
Victimes: 027 607 31 00
Auteur-e-s: 027 322 99 86

Mariages forcés 3/10

Face au mariage forcé, comment sensibiliser les jeunes ?

La catégorie qui a le plus de risque de subir un mariage forcé ? Les moins de 25 ans ! Entre la surveillance intensive, le chantage émotionnel ou les menaces de mort, leur quotidien peut devenir un véritable enfer. Malgré tout, il est parfois difficile pour elles et eux de rompre les liens familiaux ou de demander de l’aide.

Les jeunes peuvent être tiraillé-e-s entre l’affection qui les unit à leur famille et la nécessité de se protéger. Elles et ils peuvent être exposé-e-s à un intense contrôle, par exemple de la part de leurs frères ou sœurs. Elles et ils peuvent également subir des violences psychiques ou physiques.

La sensibilisation présente aux jeunes où trouver de l’aide face à ce genre de situations, qu’elles et ils en soient victimes ou témoins. Elle leur montre aussi que faire ses propres choix amoureux est un droit. Enfin, la sensibilisation aborde les conséquences possibles d’un mariage forcé : rapports sexuels contraints, rupture de formation, isolement.

Évocation en cours, interventions de spécialistes ou encore visites d’expositions, la sensibilisation en milieu scolaire prend des formes diverses. La prévention à l’école permet de toucher les jeunes indépendamment de l’origine ou du niveau social. Des actions sont aussi menées par différents organismes au niveau extrascolaire, par exemple dans des centres d’animation ou des maisons de quartier.

Apprenez-en plus sur le sujet avec la fiche ci-jointe ! Bonne lecture !

 

Publié le 20 janvier 2020

Témoignage

On a décidé de vivre ensemble et le cauchemar a commencé. Il m’a fait couper les ponts avec tous mes amis, puis après ce fut le tour de ma famille, petit à petit je me suis retrouvée complètement seule. www.violencequefaire.ch
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience utilisateur et réaliser des statistiques de visites.
Lire les mentions légales ok